Le petit dico du catch !

Publié le par Chokeslam

Clip Art WrestlingA

  • A-Show : Un spectacle de catch où se produisent généralement les meilleurs lutteurs d'une fédération.
  • A-Team : Un groupe de top stars d'une fédération qui entrent en action à un évènement précis (inverse B-Team).
  • Abortion : Une feud, angle ou gimmick qui soudainement n'a pas de suite, habituellement sans explication ou à cause du manque d'intérêt des fans. C'est un vieux terme, peu fréquemment utilisé aujourd'hui parce que sa base est inacceptable. La version moderne de ce terme est scrapped (Exemple : L'angle Vince McMahon est mort était scrappé).
  • Agent (ou Road Agent) : Personne qui instruit et aide les lutteurs ou lutteuses à préparer les matchs. Habituellement, les agents sont des lutteurs retraités.
  • Alignement : Type de personnalité utilisé par les lutteurs. Par exemple, s'ils sont face, ils sont dits « aligné face ».
  • Angle : Évolution des histoires dans le catch ou storyline.
  • Arm Color : Un lutteur avec un bras saignant, qui résulte habituellement d'un blading.
  • Attitude Era : Référence à une période entre 1997 à 2002 quand la World Wrestling Federation commençait à se différencier d'un produit à « orientation familiale » pour devenir plus « tranchante » et plus humoristique, se rapprochant de ce qui intéresse la catégorie ados/adultes via le sexe et la violence. Cette période est considérée comme la plus resplendissante de la compagnie mais aussi comme une copie de ce qu'avait déjà enclenché la WCW auparavant.

B

  • B-Show : Un show de catch qui comprend les talents de seconde zone d'une fédération de catch. (WWE Velocity, Heat, TNA Xplosion et WCW Saturday Night).
  • B-Team : un groupe de lutteurs dans un B-Show.
  • Babyface (ou face ou baby) : Un bon gars (a good guy) (comparer à tweener et heel).
  • Backyard wrestling : Ce terme désigne le catch pratiqué par des amateurs de catch. Généralement, par des adolescents ou des jeunes adultes qui le pratiquent chez-eux.
  • Bait and Switch : Quand un promoteur exalte les fans en leur faisant croire une chose qui va arriver mais qui finalement se transformera en autre chose créant la surprise (dans le meilleur des cas) ou la confusion et la déception (dans le plus mauvais des cas). (Exemple, Jerry Lawler devait catcher contre Bret Hart au SummerSlam 1993, mais Lawler a simulé une blessure et s'est fait remplacer par Doink the Clown.)
  • Beat down : Un moment où un ou des lutteurs se font massacrer.
  • Blade Job (ou Blading) : Pratique qui consiste à se faire saigner volontairement grâce à une petite lame (généralement cachée dans leur genouillère ou protège-coudes) pour qu'un coup asséné par l'adversaire paraisse plus brutal. Cette pratique était particulièrement fréquente vers la fin des années 1990, lorsque le monde du catch a voulu casser son image de divertissement familial pour devenir plus « branché », plus tourné vers le public des adolescents et jeunes adultes.
  • Blown spot (ou botched spot) : Mouvement qui n'a pas été prévu.
  • Blind : Quand un arbitre a le dos tourné alors qu'il y a tricherie de l'autre côté. Habituellement réalisé par les heels pour prendre l'avantage dans un match.
  • Blind Tag : Un changement fait dans un match par équipe qui n'a pas été vu par l'adversaire ou fait avec le consentement du coéquipier. Ceci arrive souvent quand le partenaire dans le ring est envoyé contre les cordes ou dos contre leur coin.
  • Blow off : Le match final dans une feud. Alors que les lutteurs impliqués se dirigent souvent dans de nouvelles rivalités, cela peut également être le dernier match d'un lutteur pour sa fédération.
  • Blow Up : Littéralement quand un lutteur explose, soit parce qu'il manque d'énergie, ou parce qu'il a réalisé des prises de haute voltigee plus tôt dans un match, le rendant très fatigué.
  • Blown spot ou botched spot : Un spot qui n'était pas prévu.
  • Bomb scare : Un match très peu attendu.
  • Bonzo gonzo : dans un match par équipe lorsque tous les antagonistes sont sur le ring en même temps et que l'arbitre perd le contrôle.
  • Booker : Personne de coulisse qui est chargé d'écrire les angles et les matchs.
  • Booking : Ce qu'un booker fait. Le Booking est aussi le terme que le lutteur utilise pour décrire un match prévu ou une apparition dans un show de catch.
  • Botch : Mouvement raté.
  • Bozark : Vieux terme pour une lutteuse.
  • Broadway : Quand deux lutteurs se combattent pour un match nul dans un match à limite de temps de 20 à 60 minutes.
  • Bull : Un terme vieux et plus carnavalesque pour désigner un promoteur de catch.
  • Bum : Un lutteur inconnu, habituellement nouveau, dont le boulot est de perdre face aux lutteurs plus expérimentés.
  • Bump : Mouvement consistant à projeter quelqu'un par terre.
  • Bump Card : La théorie qu'un lutteur a tellement de bumps à son actif qu'il ne peut plus performer sur le ring.
  • Bump Ring : un ring dont le design spécial est volontaire pour rendre plus confortable et facile les bumps.
  • Bury : Réfère à une relégation d'un lutteur populaire aux yeux des fans. C'est aussi l'acte d'un promoteur ou booker pour causer à un lutteur une perte de popularité en le forçant à mal perdre (squash) et/ou le faire participer à des storylines non-divertissantes ou dégradantes. Ceci peut-être le résultat de vrais désaccords ou feuds entre le lutteur et le booker, le lutteur tombant en disgrâce avec la fédération, qui peut aussi recevoir une gimmick impopulaire qui lui cause une perte de crédibilité au regard de son nombre de victoires et défaites. (Comparer à push).
  • Busted open : Quand un lutteur a le front ouvert, souvent via le blading.

C

  • Catchphrase : Phrase, mot ou expression utilisé par les lutteurs et lutteuses.
  • Championship : Ce terme désigne le championnat, un titre.
  • Cheap heat : Quand un lutteur (souvent un heel) incite à une réaction négative de la foule en insultant celle-ci (en insultant une ville ou une équipe sportive locale par exemple).
  • Cheap pop: Quand un lutteur (souvent un face) incite une réaction positive de la foule de manière facile (par exemple, en mentionnant le nom de la ville ou d'une équipe sportive locale). Mick Foley est très connu dans l'usage de cheap pops en utilisant le nom de la ville et montrant son poing levé à la caméra.
  • Cheap shot : Quand un lutteur utilise un coup dans les parties intimes ou une arme pour prendre l'avantage sur son adversaire.
  • Chemistry : Quand deux lutteurs travaillent bien ensemble en faisant chacun des bonnes prises et en racontant bien l'histoire aux spectateurs.
  • Circus : Terme référant à l'utilisation extensive des gimmicks de type cartoon. Souvent utilisé en référence à la World Wrestling Federation pendant les années 1980 et début 90, à cause de gimmicks comme celles des clowns, Jake Roberts et Terry Taylor.
  • Claret (rouge/Bordeaux) : Terme britannique pour le sang dans un match. Un dirigeant demande ainsi à un lutteur « Donnez-nous du Bordeaux ».
  • Clean finish : Quand un match prend fin sans tricheries ni intervention extérieure, d'habitude dans le centre du ring. (comparer à screwjob)
  • Clean house : Quand un lutteur élimine tout le monde dans le ring, soit dans une bataille royale ou pour sauver quelqu'un d'autre.
  • Closet champion : Un tenant du titre (habituellement un heel) qui craint la compétition, triche pour l'emporter (souvent par intervention d'un manager), et – quand il est forcé d'affronter de bons adversaires – se provoque délibérément une disqualification (depuis que les titres ne peuvent changer de mains par disqualification) pour conserver son titre.
  • Cross Over
  • Cruiserweight (poids mi-lourd) : Ce terme désigne les lutteurs qui pèsent moins de 100 kg; leurs caractéristiques sont: la rapidité et l'agilité. La plupart d'entre eux mesurent moins d'1 m 80. Les cruiserweights les plus célèbres sont, entre autres : Rey Mysterio, Gregory Helms, Chavo Guerrero...

D

  • Dark match : Est un match normal qui n'est pas diffusé à la télévision.
  • Diva : Désigne une femme participant aux activités de la WWE.
  • Double turn : Changement de rôle de deux lutteurs (face devient heel et heel devient face) à la fin d'un match. Ce fait est rare.
  • Dusty finish : Ce terme désigne que la victoire d'un lutteur ou équipe qui est contestée et controversée.

E

  • Enforcer : Peut désigner 2 choses : Un enforcer est soit un garde du corps pour un lutteur, une équipe ou un clan, ou peut être en référence à une personne qui officie en tant qu'arbitre spécial au bord du ring pendant un match.
  • Extreme wrestling : Style basé sur les techniques aériennes fréquentes et l'usage d'arme. Similaire au catch hardcore.
  • Extremists : Ancien terme utilisé par la WWE pour désigner les lutteurs de la division ECW à cause de leur jeu extrême par rapport aux lutteurs de la division Raw et SmackDown!.

F

  • Face : Désigne le « gentil », celui qu'on destine à être le plus apprécié par la foule. C'est l'opposé du heel, le « méchant ».
  • Face turn : Un Face turn désigne le fait qu'un lutteur censé être un « méchant » (heel) change brusquement de personnalité pour devenir (turn) un « gentil » (face). En anglais, on peut dire par exemple, lorsque, en 2009, Kane vient aider l'Undertaker, qu'à ce moment-là Kane turned face (« Kane est devenu un gentil »).
  • Feud : Ce terme désigne une rivalité entre un ou plusieurs lutteurs. Cela peut aussi bien s'appliquer à une succession de match avec une ceinture pour enjeu qu'à une forte « haine » entre les lutteurs.
  • Finisher (prise de finition) : Ce terme désigne la prise de prédilection d'un lutteur, qu'il utilise le plus souvent pour mettre fin au match.
  • Five Moves of Doom : Plusieurs mouvements combinés et utilisés par un lutteur dans tous ses matchs, souvent avant la prise de finition.
  • Foreign objet : Objet illégal utilisé pendant un match.

G

  • Garbage wrestling : Terme utilisé par les japonais qui désigne le catch hardcore.
  • Gimmick : Ce sont les traits marquants du personnage incarné par un lutteur. Par exemple, le gimmick de The Undertaker est qu'il s'agit d'un croque-mort lui-même mort-vivant, habillé de noir et possédant des pouvoirs surnaturels. Le gimmick de John Cena est celui d'un marine américain (anciennement un rappeur blanc), le gimmick de Shawn Michaels est celui d'un homme à femmes sexy et arrogant. Il est rare qu'un lutteur conserve le même gimmick toute sa vie, sous peine que les fans se lassent de lui. Ainsi The Undertaker a brièvement délaissé son personnage de croque-mort pour celui d'un biker.
  • Go-over : Frapper quelqu'un.

H

  • Heat : Réaction négative du public.
  • Heel : désigne le « méchant » sur le ring. C'est l'opposé du Face, le « gentil », et il passe son temps à tricher pour forcer la foule à le huer.
  • Highspot : Techniques aériennes dangereuses.
  • House show : Est un show de catch d'une fédération majeure qui n'est pas télévisé ou enregistré. Les fédérations utilisent les house shows pour profiter sur le plan financier de l'exposition qu'elles et leurs lutteurs reçoivent durant les représentations télévisées, en plus d'être aussi un bon test pour la réaction de la foule pour des types de matchs ou les débuts de nouveaux lutteurs.

I

  • Indy : Diminutif pour une fédération indépendante, référant à une organisation qui est trop petite pour rivaliser au niveau national.
  • International Object : Un terme alternatif dans les années 1980 pour les armes pendant le temps où Ted Turner défendait l'utilisation du mot anglais "foreign" pour à la place "international".
  • International Spot : Un spot qui se déroule généralement au début d'un match.
  • Internet wrestling community (Communauté du catch sur internet) : Des fans (souvent smarts) qui débattent au sujet du catch via Internet.

J

  • Jobber (ou Enhancement talent) : C'est un lutteur dont le rôle est de perdre tous ses matchs pour faire valoir ses adversaires. Un des plus célèbres et des plus populaires de la WWF/WWE est Steve Lombardi, qui a principalement catché sous le nom de Brooklyn Brawler (bagarreur de Brooklyn). Il catcha aussi sous les gimmicks de Kimchee, Doink et Abe Knuckleball Schwartz. Aujourd'hui, le jobber pur tend à disparaître car plus aucun lutteur ne perd tous ses matchs (alors que c'était le cas du Brooklyn Brawler). Barry Horowitz fut lui aussi longtemps un jobber célèbre.
  • Joshi : Catch féminin japonais.

K

  • Kayfabe : Désigne le fait de donner l'illusion que les combats de catch ne sont pas arrangés. Un lutteur qui briserait le kayfabe pendant un show serait comme un acteur qui dévoilerait qu'il n'est pas son personnage devant la caméra, et cette attitude est souvent sanctionnable.

L

  • Legit heat : Rivalité entre lutteurs sur les rings mais aussi dans la vie réelle (Ex: Bret Hart/Shawn Michaels, Matt Hardy/Edge, Lance Cade et Trevor Murdoch/Cryme Tyme).

M

  • Main-event : Est le clou du spectacle, le dernier match et le plus important de la soirée. Généralement les titres les plus importants sont remis en jeu durant le main-event dans les pay per view.
  • Manager : Un manager est une personne qui ne catche pas et qui accompagne un lutteur.
  • Mark : Il existe deux définitions : un fan qui croit que le catch est vraiment « réel » ou alors un fan (croyant que le catch est réel ou pas) qui adore particulièrement un lutteur et/ou une fédération, de façon exagérée et qui pense que les autres lutteurs et/ou fédérations ne valent rien.

N

  • Note : À peu près tous les lutteurs sont amenés à passer d'un rôle à l'autre au cours de leur carrière. Par exemple, Hulk Hogan a été face pendant la quasi-totalité de sa carrière à la WWF/WWE, mais fut heel lorsqu'il travaillait pour la WCW.
  • No Holds Barred : Match où toutes les prises sont autorisées et où il n'y a pas de disqualification.
  • No-sell : Ce mot désigne qu'un coup ou prise n'a fait aucun effet sur une personne. Voici quelques cas célèbres:
    • Scott Steiner et The Great Khali ne craignent jamais (ou presque) les attaques ou prises des cruiserweights.
    • les coups de pied pour contrer les back body drops de The Undertaker ne servent à rien.
    • Un autre no-sell de The Undertaker qui est aussi très connu est lorsqu'il est couché par terre, le dos contre le sol, il lève soudainement le haut de son corps comme un vampire, effrayant tous ses adversaires. Par la suite, Kane l'imitait aussi pour effrayer tous les adversaires.
    • Lorsqu'Umaga débutait à la WWE, il est connu pour résister aux coups de chaise et quelques fois à des DDT's.

O

  • Over : Lutteur qui réussit à faire réagir le public négativement ou positivement.

P

  • Plan : Un lutteur de premier plan est célèbre, il participe à un maximum de Pay-per-view dans une année. Un lutteur de deuxième plan est moins célèbre.
  • Plant : Lutteur (inconnu des fans) qui joue le rôle d'un spectateur et provoque un lutteur pour que celui-ci l'attaque pour faire croire le public qu'un lutteur attaque un fan. (exemple : le début à la WWE de Santino Marella)
  • Pop : Réaction positive du public.
  • Prise de finition : Voir Finisher.
  • Promo : Lutteur qui raconte ses rivalités, son histoire etc. sur le ring.
  • Push : Ce terme désigne qu'un lutteur de moyenne importance est poussé dans le top des lutteurs, le plus souvent, le lutteur commence par battre les plus grands lutteurs, puis il finit dans les main-event et/ou être dans les matchs où un titre du monde est mis en jeu (Contraire de Bury).

R

  • Roll-up : est un tombé.
  • Rushed finish : Match qui se termine par un imprévu, souvent après un botch ou une blessure.
  • Rookie : terme utilisé pour designer un débutant durant l'année précédant son premier combat public.

S

  • Screwjob : Un match avec une finition controversée ou insatisfaisante, souvent impliquant une tricherie ou intervention extérieure.
  • Sell : Ce mot désigne la façon d'un lutteur de vendre un coup ou une prise (si celui fait mal, très mal, le blesse, etc.).
  • Shoot match : C'est un match ou les coups sont réellement portés (et non pas simulés). Le terme de shoot s'emploie également en d'autres occasions où les lutteurs sortent du cadre prédéfini par les bookers pour s'exprimer librement et de façon imprévue. Un exemple bien connu des fans est celui de Dustin Rhodes qui, trouvant ridicule le personnage de Seven que voulaient lui faire jouer les bookers, l'a publiquement exprimé en s'adressant aux fans dès son arrivée sur le ring dans son costume de Seven en disant « Regardez-moi ça, je ressemble à l'Oncle Fétide de la Famille Addams ! », signant par la même occasion l'arrêt de mort du personnage.
  • Shoot wrestling : Est un terme général decrivant de nombreux systèmes de combats hybrides originaires du Japon à la fin des années 1970 et très proches des organisations de catch japonaises. Le Shoot wrestlingShootfighting, le Shooto, le Pancrase, la RINGS submission fighting, le Shoot boxing et le Combat Submission Wrestling.
  • Showman : Un lutteur qui peut divertir les fans sans même catcher.
  • Smark : Un fan qui aime le catch malgré ou parce qu'il sait que le catch est scénarisé et pas « réel ».
  • Sneak attack : Une intervention surprise pour attaquer ses adversaires.
  • Sports Entertainment : Voir Sports Entertainment.
  • Spot : Mouvement préparé.
  • Squash :  est un match extrêmement bref dont le vainqueur, le squasher semble être très fort et le perdant, le jobber n'a aucune résistance. Les squashers sont généralement des catcheurs heels et des catcheurs de grande taille ou large.
  • Stable : Ce terme désigne un clan de lutteur (minimum 2 personnes). Ex: D-Generation X, la New World Order The Legacy evolution. En majorité, un clan est composé d'un leader, d'un manager (ou valet) et/ou d'un garde du corps et d'un tag team.
  • Stiff : Ce terme désigne un lutteur qui utilise toute sa force pour un mouvement mais blesse accidentellement une personne.
  • Storyline : Est une histoire fictive.
  • Strong style : Un synonyme de Shoot wrestling.
  • Superstar : Terme employé par la WWE désignant les lutteurs.

T

  • Tag' : dans un match par équipe, un tag est un mouvement lorsqu'un lutteur touche son coéquipier pour changer.
  • Tag Team : équipe, voir Tag team
  • Tap out : signe qui signifie qu'un lutteur décide d'abandonner sous la contrainte d'une prise de soumission en tapant sur le sol ou sur son adversaire avec la main. Il s'agit d'un procédé emprunté aux arts martiaux.
  • Three-count : compte de trois effectué par l'arbitre (voir tombé).
  • Turn : lutteur qui change de rôle.
  • Turnbuckle : poteau au coin du ring.
  • Tweener : est un personnage qui est neutre ou ambigüe (il est entre le face et un heel). Ils sont parfois référés comme les greys (gris). Un autre terme qui décrit ce type de personnage est antihéros.

U

  • Unification : Ce terme désigne que deux championnats sont unifiés en un seul championnat, comme les actuels WWE Unified Tag Team Championship.

V

  • Valet : Même définition qu'un manager, mais ce terme est attribué à une femme.

W

  • Work : Ce terme signifie qu'un angle est très travaillé pour faire comme dans la réalité.

X

  • X sign : Signe utilisé par les arbitres en cas de blessures réelles des lutteurs.

Publié dans Divers

Commenter cet article