The Legacy : Histoire d'une déception

Publié le par Chokeslam

http://71.img.v4.skyrock.net/714/enzog55310/pics/2561528787_small_1.jpgFin 2008, une faction composée de fils de grands noms de la lutte menée par Randy Orton apparues sur la scène de Raw. Après divers changements à l’intérieur de ce clan, la Legacy eu comme membres définitifs Cody Rhodes, Ted Dibiase et Randy Orton. Alors que le clan prit réellement fin lors du dernier Wrestlemania, j’aimerais dans cette chronique analyser ce qui a fait que la Legacy ne sera pas un clan qui aura marqué l’histoire de la WWE, l’analyse de la déception que fut cette faction.

Un concept intéressant mais des débuts brouillons.


Le concept de la Legacy à savoir un clan composé uniquement de fils de légende était vraiment une bonne idée. En effet, une bande de fils à papa prétentieux mais néanmoins talentueux menée par un heel déjà bien établis dans le Main-Event de Raw, la Legacy avait ce qu’il fallait pour dominer la brand rouge. Cependant, les débuts du clan ont été assez catastrophiques. On a tout d’abord eu une alliance entre Orton, Rhodes, Manu et Dibiase qui a débuté lors d’Unforgiven 2008 où les quatre hommes avaient empêché à l’actuel champion du monde, Cm Punk, de défendre son bien dans le Scramble Match (qui sera remporté par Chris Jericho).

Mais peu de temps après, Randy blessa in kayfabe le fils du Million Dollar Man qui devait tourner dans le film « The Marine 2 », petite erreur de timing ici, être privé d’un de ses membres quelques semaines après ses débuts, pas vraiment un départ en fanfare pour le clan des fils de. Cependant le clan s’officialisa et prit de l’ampleur en s’attaquant aux gros faces que sont John Cena, Batista ou encore HHH. Le 22 décembre 2008, Sim Snuka le fils de Jimmy The Superfly Snuka intégra la Legacy, en comptant Dibiase le clan devait compter 5 membres. Mais comme il l’a dit lui-même dans une interview, Randy Orton a fait « une erreur de casting » qu’il rattrapera en excluant tout d’abord Manu suite à une défaite à Raw, puis Sim Snuka, pour la simple raison qu’il était « le maillon faible de l’équipe. La semaine suivant cette exclusion, Snuka, Manu et Ted Dibiase qui effectuait son retour ont tendus un guet-apens à Randy Orton mais finalement, Dibiase trahis ses compagnons d’infortune en les attaquant avec l’aide de Rhodes et Orton. 3 mois après le lancement de la stable, la Legacy était « vraiment créé ». Si Rhodes et Dibiase demeurent bel et bien comme les meilleurs éléments parmi les premiers membres du clan, ces erreurs de castings mêlées à l’absence du fils du Million Dollar Man ont fait que la Legacy n’a pas usé de l’élan que peut donner la création d’un nouveau clan. Tout sauf une entrée fracassante pour la bande de fils de, heureusement que la feud face aux McMahon remit le clan sur de bon rails…ou pas.

The Legacy= Randy Orton

Si le match de Wrestlemania 25 entre Orton et HHH fut peu digne d’un M-E de The Biggest Stage Them All, il faut reconnaitre que la feud autour de la famille McMahon fut vraiment de bonne facture. Randy a donc pu briller mais cette feud a bien illustré une chose qui sera finalement valable pour la quasi-totalité du parcours de la Legacy, à savoir que ce clan ne tournait qu’autour de son leader, les ex Priceless ayant le rôle de figurant dans ce scénario. Voilà ce qui est pour moi la plus grosse erreur de la Legacy, Dibiase et Rhodes n’ont pratiquement pas été sous les projecteurs. S’il n’avait pas encore le calibre pour jouer les premiers rôles à la WWE, un règne dominant de champion par équipe aurait suffit à combler mes attentes mais non, malgré quelques championship matchs, Rhodes et Dibiase n’ont servis qu’à aider Orton dans ses passages à tabac, dommage surtout quand l’on connait les capacités des deux hommes (et surtout de Rhodes) dans un ring. 0 titre pour Rhodes et Dibiase durant leur passage à la Legacy, dommage que ce clan n’ait pas apporté à leurs palmarès respectifs, l’or dont ils ont besoins.

Un triangle au lieu d'un carré, why?

J’ai attendu toute l’année l’arrivée d’un quatrième membre dans la Legacy. Brett Dibiase, Joe Hennig ou encore DH Smith, les fils de (pute) ce n’est tout de même pas ce qui manque à la WWE ! Mais non, on a préféré resté avec cette formation de 3 membres. Pourtant des gars comme Hennig ou Smith avait le profil parfait pour intégrer la Legacy, Rhodes (car plus jeune, plus de temps) en équipe avec un de ces deux là dominent la scène Tag Team, Dibiase se fait un nom en solo avec le titre USA tandis que le leader reste Main-Eventer en combattant pour le titre de la WWE. Oui c’est le même shéma que l’Evolution, mais l’Evolution est très inspiré des Four Horsemen et le résultat a été probant, si pour réussir la Legacy aurait dû imiter l’Evolution, je ne saurais en aucun cas contre, comme on dit « c’est le résultat qui compte ». Rien de tel pour qu’un clan soit vraiment dominant aux yeux du public que de lui faire remporter tout les titres de sa brand, croyez moi que si un jour, la Legacy avait été en possession des 4 titres, on en aurait gardé un sourire bien différent. Au lieu de ça on gardera comme image de la Legacy celle de Randy Orton sous les projecteurs avec la ceinture de Champ tandis que Dibiase et Rhodes sont assis dans la salle en train d’applaudir.

Une pièce de 2 euros au milieu de la merde : Summerslam-Hell In A Cell 2009

Pendant les 6 premiers mois de la Legacy, Orton et les bookers n’ont pas réussi à faire ce qui devais être l’objectif principale de la Legacy, à savoir imposer Cody Rhodes et Ted Dibiase comme des Up/Main Eventer. Il a fallu attendre le retour de deux quarantenaires pour que les Ex Priceless accèdent à la gloire. En effet alors que les deux comparses étaient au prise avec HHH, ce dernier a annoncé qu’il avait besoin d’un peu d’aide, aide qu’il trouvera chez son partenaire de toujours, Shawn Michaels ! Ainsi lors du Raw du 10 Aout 2009, Degeneration X obtint un match face à The Legacy pour le Biggest Blockbuster of the Summer ! Ce match allait être décisif pour Rhodes et Dibiase, cette fois ils auront un match en haut de carte face à deux des plus grandes légendes de la WWE. Beaucoup craignait d’ailleurs que face à de telles lutteurs, Dibiase et Rhodes allait jobber. Heureusement, la WWE a su nous surprendre en nous offrant un match d’un quart d’heures où les deux jeunes loups de la Legacy ont pu briller, jouant d’égal à égal avec DX. Ceci marqua le début de ce qui est à ce jour la plus belle période de Rhodes et Dibiase, rien de tel que d’être mis au même niveau que des tops faces tel que HHH et HBK pour s’imposer comme heel à la WWE. Ainsi, la feud entre les deux équipes s’étala à Breaking Point avec un Submission Count Anywhere match où ils ont eu le luxe de faire abandonner HBK et de battre DX ! Puis vient ce qui aurait pu être une consécration pour la Legacy, Rhodes et Dibiase affrontant une nouvelle fois DX mais cette fois, ce match était le Main-Event, un Hell In A Cell dans le PPV éponyme. J’ai pas mal aimé ce match qui fut riche en rebondissement avec HHH puis Dibiase qui furent enfermés en dehors de la cage. Malgré ma victoire des faces, Rhodes et Dibiase avaient montré qu’ils étaient capables de tenir un Main-Event.

La fin du clan, retour case départ ?

Si depuis le début de l’année il y a eu plusieurs signe de la fin de la Legacy avec notamment le match entre Orton et Ted Dibiase, l’intervention de Rhodes au Rumble et l’attaque d’Orton sur ce dernier a vraiment marqué le début de la fin du clan. Ainsi les semaines suivantes ont vu des interventions de Rhodes ou Dibiase, des matchs opposants des membres du clan etc. Puis vient Elimination Chamber où Ted Dibiase a frappé accidentellement Orton avec une barre de fer et a finalement décidé de l’éliminer de la course au titre. Et c’est à ce moment là que la WWE m’a prit de revers, alors que je m’attendais à ce que soit Dibiase, soit Rhodes entame un face turn, c’est finalement le Legend Killer qui prendra cette option, un face turn assez peu travaillé à mon sens, j’espère que l’on aura pas le même résultat que fin 2004. Wrestlemania était donc le show qui devrait mettre un terme au clan que l’on nous avait présenté comme plus grand que les Four Horsemen, DX ou The Evolution, rien que ça. En tout cas on a eu une fin digne d’un grand clan, franchement un Triple Threat de 10 minutes en début de show, ça claque comme fin !

La victoire finale de Randy Orton me fait penser que finalement, c’est un peu un retour à la case départ pour les Ex Priceless. En effet, Rhodes est actuellement absent pour vendre son Punt Kick reçu à Mania et Dibiase semble avoir une feud mid card à la MVP/Swagger face au talentueux Christian…, il était mid carder et il revient vers le mid card, on n’oublierait presque qu’il a été pendant un an membre d’un clan qui aurait dû le propulser vers les hautes sphères de la WWE. La fin de la Legacy est semblable au clan en lui-même, une déception. Là encore, je reproche à la WWE une erreur de timing car en effet, ce Triple Threat n’avait pas sa place dans le M-E de Mania, pourquoi ne pas avoir attendu le PPV suivant pour monter la fin de la faction ? Avec un build up correct, ce Triple Threat aurait très bien pu être en 7e ou 8e position d’un PPV mineur de la WWE et je suis sûr que cela aurait pu rattraper l’échec que fut ce clan. Et bah non, la fin de la Legacy sera comme cette formation de lutteurs, oubliée dans 2 ans.

Conclusion


Pour les espoirs placés dans ce clan, pour sa centralisation sur Orton au détriment des deux autres membres, pour sa fin fantomatique et malgré son moment de gloire entre Summerslam et HIAC, la Legacy est et restera une des plus grosses déceptions de ces deux dernières années
.

Publié dans Divers

Commenter cet article

RKO 23/04/2010 18:03


Oui il est dommage que The Legacy ne fut que pour Randy Orton et n'a pas été le tremplin espéré pour ses sbires !


valou 21/04/2010 16:43


c'était sympa mais il faut les voir évoluer tout seul